subscribe: Posts | Comments

Ramadan : “mois sacré”

Commentaires fermés sur Ramadan : “mois sacré”
Ramadan : “mois sacré”

Pourquoi les musulmans jeûnent-ils pendant le Ramadan ?

Le jeûne du Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam (le quatrième). Il est certainement le pilier le plus respecté et le plus connu en Europe (notamment en France et en Belgique). En fait, Ramadan est le nom arabe du 9e mois de l’année lunaire. C’est au cours de la 27e nuit de Ramadan (la fameuse “nuit du destin” : “Laylat Al Qadr”) que Muhammad (le Messager de Dieu) aurait reçu la révélation (à l’âge de quarante ans). Depuis, durant ce mois “sacré”, les musulmans (notamment les croyants) doivent s’abstenir de fumer, d’avoir des relations sexuelles, de boire et de manger, du lever du soleil à son coucher. Par le jeûne (Al Sawm), le musulman (notamment le croyant) doit partager la condition des plus démunis. Les récitations du Coran se multiplient durant le mois de Ramadan. Des sermons ou des chants rappellent les grands thèmes de prières privées (vocales) ou “Dou’a”, traditionnelles dans l’Islam. Des passages les plus significatifs du Coran, des “hadiths”, ont été repris, soit dans les prières rituelles elles-mêmes, soit dans des conférences spéciales. Ceux-ci se dégageaient eux-mêmes des invocations traditionnelles qui furent rappelées : appel à la miséricorde de Dieu, demande de recevoir une part des biens de ce monde, et une part de biens dans l’autre, demande d’être préservé du tourment du feu de l’enfer, demande de la protection de Dieu, demande du pardon des péchés…


La grandeur de Dieu

Parmi les sujets de chants religieux à la radio, on retrouve plusieurs fois la Grandeur de Dieu Créateur, exaltée par sa Création. Certains chants s’adressent plus directement à Dieu, comme des sortes de soliloques. Mais la plupart chantaient le Ramadan lui-même, sa paix, la lumière de son croissant, les pratiques religieuses ou sociales, la joie de l’Islam durant ces trente jours.

Comment se faire expier les péchés ?

Quant à la place de l’idée du péché, durant le mois de Ramadan, il est difficile de la déterminer exactement. Tandis que la spiritualité du carême est bâtie en fonction du péché et de son pardon, celle du Ramadan (9e mois de l’année lunaire), semble-t-il, est centrée sur la maîtrise des passions et l’obéissance à Dieu. Et c’est à l’arrière-plan, comme sur une toile de fond qui fait mieux ressortir le portrait de l’homme vertueux qu’apparaissent le péché et le pardon. Ces deux mots de péché et de pardon sont revenus fréquemment, soit dans les conférences, soit dans les prières privées, soit dans les chants à la radio.
La tradition enseigne que le jeûneur fidèle voit ses péchés pardonnés à l’occasion du Ramadan : “Celui qui accomplit Ramadan avec foi et espoir lucide est libéré de ses péchés [et devient pur] comme au jour où sa mère le mit au monde”. L’homme revient à son Seigneur, il demande pardon de son péché, il renouvelle l’alliance et en resserre les liens. Dieu accepte ce “retour”, “Tawba”, même si les péchés s’étaient multipliés ; Il ouvre Sa porte à qui veut revenir vers Lui et pardonne.

Pour plus de détails vous pouvez consulter le calendrier ramadan 2019 et les horaires.

 

Comments are closed.