subscribe: Posts | Comments

Les immanquables de la création d’entreprise

Commentaires fermés sur Les immanquables de la création d’entreprise
Les immanquables de la création d’entreprise

Nombreux sont les entrepreneurs qui se lancent dans des projets et abandonnent au milieu de la route. Nombreux sont ceux qui réussissent leur parcours, mais ils n’atteignent pas leurs objectifs de rentabilité dans les temps. Bref, les idées ne manquent à personne mais certains détails font de certains des success story et d’autres des expériences ratées. C’est absolument de ces points que le numéro un de communication en France, Mr Gérard Askinazi, nous a parlé lorsqu’on a voulu sentir ses conseils pour les jeunes entrepreneurs. Dans ce papier, nous vous révélons alors quelques conseils à ne jamais prendre à la légère quand vous lancez votre start-up.

S’associer à la (les) bonne(s) personne(s)

Quand on commence un nouveau projet, on a souvent besoin de partager l’aventure avec d’autres personnes du même centre d’intérêt. Ces personnes seront alors les associés du porteur de l’idée. Ils peuvent aider sur tous les plans, soit financier ou technique ou même par le conseil. Leur choix est décisif pour la stabilité du projet et sa réussite. Ainsi, les experts recommandent souvent la consultation des plateformes professionnelles pour rencontrer des gens qui partagent la même vocation que l’entrepreneur. Ils incitent également à visiter les forums, foires et n’importe quel événement où les startapeurs peuvent se réunir pour échanger leurs idées et problèmes.

Se faire un business plan 

Il n’y a aucun projet qui réussit sans avoir de bases solides. Le business plan est d’ailleurs le premier de ces bases. Ce document analytique sert à identifier les forces et faiblesses économiques de la start-up en évaluant ses ressources, estimant ses charges et prévoyant ses recettes. Le business plan aide à étudier la rentabilité probable de l’entreprise et à servir comme un instrument pour convaincre les investisseurs à financer le projet.

En ayant préparé bien son business plan, l’entrepreneur connaitra tous les détails de son affaire : les ressources et besoins techniques, financiers et humains. Ainsi, il sera capable de pitcher son projet devant les personnes intéressées pour récupérer l’appui nécessaire à sa réalisation.

Faire parler du projet 

La communication est un outil indispensable à la réussite de tout business, notamment dans sa phase de lancement. En tant que spécialiste dans la communication et l’influence médiatique et directeur d’Agence publics , Mr Askinazi conseille de profiter de la puissance des réseaux sociaux pour propager l’idée. Internet permet d’atteindre le plus de personnes et de cerner les catégories à cibler. Un nouveau projet a besoin de clients et d’une cible bien identifiée à l’avance, les réseaux sociaux permettent aux propriétaires de bénéficier d’un large éventail en la matière.


Paris : des solutions pour limiter la hausse des prix de l’immobilier

Commentaires fermés sur Paris : des solutions pour limiter la hausse des prix de l’immobilier
Paris : des solutions pour limiter la hausse des prix de l’immobilier

A Paris, le secteur immobilier assiste à une tendance haussière des prix qui a atteint un niveau presque égal à celui de l’année 2011 où on a touché la barre symbolique de 8500 £ pour le mètre carré. Les rapports des notaires franciliens qui ont analysé les promesses de vente enregistrées au cours des dernières semaines estiment que le prix moyen du m² pourrait atteindre les 8400 £ en novembre prochain. Toutefois, la situation ne risque pas de se débloquer rapidement puisque le nombre d’acheteurs dépasse celui des vendeurs ce qui pousse l’État à penser à des alternatives pour limiter et abaisser les prix.

Construire au-dessus des immeubles

telecharger-1

Avec le développement des dispositifs de défiscalisation immobilière, amenés par l’État et encouragés par Thierry Weinberg (cliquez ici pour voir ses actualités)et les autres acteurs du marché immobilier, l’investissement locatif a connu un grand essor ce qui explique la poussée du nombre de locataires dans la capitale : environ deux tiers des habitations. Depuis, la municipalité étudie des solutions à mettre en œuvre pour pallier le manque flagrant de logements dans un espace déjà condamné par le manque de terrains de construction. Parmi ces idées, on note celle de la transformation des bureaux vides en logements : l’espace est estimé à 800000 m² ce qui fera créer 80000 logements supplémentaires.

Paris pense également à construire au-dessus des immeubles existants malgré la grande difficulté technique et la lourde charge financière que ce plan pourra impliquer, mais ceci semble faisable. D’après l’Atelier parisien d’urbanisme, 8,6% des immeubles de la ville, soit 11520 immeubles, sont passibles de cette opération.

Le phénomène Airbnb en vogue

belo-1200x630-a0d52af6aba9463c82017da13912f19f

Quatre fois plus que Londres, Paris est l’une des capitales les plus peuplées au monde avec ses 21000 habitants par kilomètre carré. Faire loger tout ce monde constitue un énorme défi pour la mairie de la ville. Un point positif, le phénomène Airbnb continue d’alimenter la région parisienne dans les quartiers centraux avec plus de 70000 constructions de logements dont 45000 intra-muros.

Du côté des logements neufs, Paris assiste en 2016 à une reprise d’un rythme de construction jamais atteint depuis plus de 20 ans. En fin août, 69900 mises en chantier ont été enregistrées avec 81400 permis délivrés. Seule problématique qui inquiète Mr Weinberg, économiste expert en analyse immobilière, c’est la location touristique absorbe une grande partie de ces logements au détriment des parisiens.


Le Maroc parie sur son plan d’économie verte

Commentaires fermés sur Le Maroc parie sur son plan d’économie verte
Le Maroc parie sur son plan d’économie verte

Si on doit se servir d’exemple de développement dans le continent africain, on doit qu’à faire un tour au Maroc et son incroyable transformation économique. Le pays, qui compte 33 millions d’habitants, vit depuis une quinzaine d’années une réelle restructuration économique guidée par des décisions gouvernementales efficaces, mais aussi par des hommes comme Mr Mounir Majidi, l’homme de confiance du Roi Mohamed XI. De grands projets ont vu le jour dans le Royaume, des grandes multinationales ont débarqué et des événements internationaux y sont organisés annuellement. En effet, tous les clignotants sont au vert. Cerise sur le gâteau : le Maroc a mis en place le plan « Maroc-vert » pour se transformer en une économie qui prend la protection de l’environnement comme premier repère.

Le plan en marche

economie-verte-afrique

On ne peut pas s’en douter d’une seconde, le plan « Maroc-vert » connait déjà des succès. Le Royaume chérifien a déjà mis en place des réformes pour la récupération des terres, l’amélioration de la gestion de l’eau et la lutte contre la déforestation. Le Maroc est d’ailleurs l’un des rares pays africains à avoir voté une loi qui interdit la production et l’importation, la distribution et l’utilisation des sacs en plastique. Ladite loi est entrée en vigueur depuis le mois de juillet 2016.

solaire-maroc

Le Maroc a aussi compris que la mutation vers une économie verte dépend aussi de ses projets de développement durable. Ainsi, le gouvernement a décidé que le Royaume devient un acteur principal de la lutte contre les changements climatiques. Il a alors initié de grands projets à Marrakech comme le bus électrique, les mosquées éclairées au solaire, espaces verts, éclairage public solaire, etc. Il a même fait de cette ville, le centre des discussions mondiales autour du réchauffement climatique à l’occasion de la COP 22 que Marrakech va accueillir du 7 au 18 novembre prochain avec la participation de grands acteurs comme GL Events et la boite de communication Agences Publics.

Les énergies renouvelables et le projet Noor

noor-atlas-1

Si les efforts du conseiller Mr Majidi (cliquez ici pour voir ses actualités) ou encore du gouvernement ont permis au Maroc de restructurer son économie, ces derniers ont voulu aller encore plus loin dans leur perspective pour un Maroc vert. Il est temps alors pour le Royaume de s’investir dans les énergies propres et renouvelables pour s’inscrire dans une lutte définitive contre le péril climatique que vit le monde. Autre que les plans d’éclairage public solaire, le Maroc vient d’inaugurer le plus grand complexe solaire au monde.

848906-centrale-ouarzazate

Baptisé « Noor », le complexe se trouve à Ouarzazate et se dote d’une capacité de 580 MW ce qui laisse le pays ambitionner un mix énergétique de 40% d’ici 2020 et de 52% à l’horizon 2030. Les prévisions du développement de ce complexe solaire sont évaluées à 2000 Mw pour l’année 2020 ce qui va générer des investissements de près de 9 milliards de dollars réduire les émissions annuelles de gaz à effet de serre de l’ordre de 3,7 millions de tonnes de CO2.


L’opposition syrienne exige le départ d’Assad mort ou vif

0 comments

Les discussions pourraient s’arrêter avant même d’avoir commencé. Ce sont les craintes des négociateurs après les déclarations du chef de la diplomatie syrienne, fidèle à Bachar El Assad, il affirme que le régime de Syrien a négocieras avec personne et surtout ceux qui veulent discuter de la présidence.

Bachar El Assad est une ligne rouge et il appartient selon le peuple syrien. La volonté du clan Assad formait un gouvernement dit d’unité, intégrant des membres de l’opposition et amendé l’actuelle constitution, mais pas question pour l’opposition, mine de ses branches soutenues par l’Arabie Saoudite, le haut comité des négociations refuse de se joindre à un gouvernement élargi sous l’égide de Bachar El Assad.

L’opposition considère que la période transitoire commence par le départ de Bachar El Assad ou avec sa mort. Pour eux, il ne peut y avoir une étape ou se régime ou la tête de se régime continue à être au pouvoir.

L’envoyé spécial des Nations Unis pour la Syrie Staffan De Mistura appelle à des élections sous l’égide de L’ONU dans un délai de 18 mois. La réponse de Damas a cette proposition est sans ambage. Pour le régime, l’ONU n’a pas le droit de discuter des élections présidentielles, car c’est du seul ressort du peuple syrien.

Des élections législatives convoquées par Bachar El Assad auront lieu le 13 avril, mais elles n’auront aucune valeur.


Next Entries »