subscribe: Posts | Comments

Investissez dans l’innovation et réduisez votre impôt de solidarité sur la fortune

Commentaires fermés sur Investissez dans l’innovation et réduisez votre impôt de solidarité sur la fortune
Investissez dans l’innovation et réduisez votre impôt de solidarité sur la fortune

Passez par des fonds communs de placement dans l’innovation ou investir via le crowfunding, les redevables de l’ISF (impôt sur la fortune) ont vraiment l’embarras du choix pour se permettre une réduction d’impôts.

Comment soutenir l’innovation en France ?

Encourager les entreprises d’innovation tout en permettant aux investisseurs particuliers de payer moins d’impôts sur la fortune, est possible grâce à un investissement dans des fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI).
Ce dispositif qui a vu le jour dans le cadre de la loi Tepa de 2007, permet à tous investisseurs redevables de réduire son ISF jusqu’à moitié. Toutefois, la réduction reste dans la limite de 45 000 euros par an, dans le cas d’un placement via une société de gestion comme A Plus Finance ou en direct. La réduction est de 18 000 euros si l’investisseur opte pour une souscription de parts de fonds d’investissement de type fonds d’investissement de proximité ou encore de type FCPI.
Selon le secrétaire général responsable de l’investissement dans l’innovation de A Plus Finance, Nisrine Sayah « généralement les investisseurs placent en moyenne 7 000 euros voir plus lorsqu’ils passent à travers une société holding, alors que s’ils passent par un FCPI ils investissent moins ». En effet, lorsque l’investisseur opte de passer par un holding, il investit dans plusieurs sociétés bien mures qui sont déjà opérationnelles et existantes. La durée de retour sur l’investissement va être moindre et le risque sera bien inférieur. Toutefois, dans le cadre d’un FCPI, qui est bien accessible dés 1 000 euros d’investissement, le retour sur investissement va être supérieur à la somme investie et le risque est bien plus élevé. En outre, lorsqu’un investisseur opte d’investir via un FCPI, les plus-values effectuées ne sont pas soumis à l’impôt.

Les frais qui sont assez élevés

Afin de mettre fin aux frais trop élevés au niveau des FCPI, le gouvernement a réduit depuis le 23 décembre 2016, les frais et les commissions dans le cadre d’une souscription à un FCPI ou un Fip, en les plafonnant à 30 % du versement.
Afin d’investir dans l’innovation tout en réduisant le montant de l’impôt sur la fortune, il existe d’autre moyen, comme la souscription à un mandat de gestion. Les sociétés de gestion aussi peuvent permettre aux investisseurs de réduire l’ISF de 50 % de la somme investie, avec une limite de 45 000 euros par foyer fiscal.
L’avantage de cette forme d’investissement est que la valeur des titres au début de l’année n’est pas à déclarer dans la liste de l’ISF. Toutefois, les plus-values générées sont désormais soumises à l’impôt sur les plus-values.

Comments are closed.