subscribe: Posts | Comments

Défiscaliser son impôt sur le revenu en investissant dans une start-up

Commentaires fermés sur Défiscaliser son impôt sur le revenu en investissant dans une start-up
Défiscaliser son impôt sur le revenu en investissant dans une start-up

Grâce à la loi Madelin, tous les investisseurs qui optent de placer leur épargne dans le capital d’une entreprise française, peuvent profiter d’une réduction d’impôts. En effet, en investissant dans l’économie réelle et la création d’emplois, l’investisseur pourra d’une part soutenir le développement économique de la France tout en profitant d’une réduction de l’impôt sur le revenu. Selon le directeur général de la société de gestion indépendante A Plus Finance, ce type de placement été auparavant accessible qu’à un petit nombre d’épargnants. Toutefois grâce au financement participatif que proposent certains nombres de sociétés de gestion tout le monde a pu profiter de ce type d’investissement qui est à forte création de valeur et défiscalisable.
En investissant que 100 euros, le contribuable peut devenir actionnaire et profiter d’une réduction fiscale à hauteur de 18 % de la somme investie dans le capital d’une PME.

Avantages fiscaux

Selon l’article 119 0-A du code général des impôts, tout épargnant qui investit dans le capital d’une entreprise, bénéficiera d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % du montant investi. Cette réduction pourra être portée de 18 à 25 %, vu la suppression de l’impôt sur la fortune, si les conditions sont validées par la Commission européenne.
Il est important de signaler que l’avantage qu’offre la loi Madelin (IR-PME) n’est pas cumulable avec les autres lois comme la loi TEPA (ISF-PME) et ne pas figurer dans un compte PEA-PME.

Afin de profiter de ces avantages fiscaux, il est indispensable de bien gérer la procédure de déclaration de vos investissements dans les entreprises.

Les conditions d’investissement dans une PME

Selon le responsable des investissements PME au sein de la société de gestion indépendante A Plus Finance, afin de pouvoir profiter de l’avantage fiscal à travers la loi Madelin, le placement doit obligatoirement remplir un certain nombre de conditions qui concerne d’une part l’entreprise PME financée et d’autre part l’investisseur.
Selon la réforme du 1er janvier 2012, les entreprises peuvent offrir le droit à une réduction d’impôt dans le cadre de la loi Madelin, cette loi répond aux critères suivants :
– l’entreprise doit être de type PME non cotée soumise à l’impôt sur la société.
– elle doit compter au moins deux salariés.
– elle doit être constituée de 250 salariés et elle doit compter moins de 50 000 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.
– elle doit avoir une activité de dépassant pas les 7 ans.

Comments are closed.