subscribe: Posts | Comments

Villefranche-sur-Mer : la citadelle change de couleur

Commentaires fermés sur Villefranche-sur-Mer : la citadelle change de couleur
Villefranche-sur-Mer : la citadelle change de couleur

Selon le candidat aux élections municipales pour la commune de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, le 13 décembre dernier a été donné le premier coup de maillet symbolique pour le chantier de restauration de la célèbre citadelle de la commune, qui pourrait coûter dix millions d’euros et devrait durer 10 ans.

Le coup d’envoi de plus de dix ans de restauration de la citadelle

Un grand nombre de personnes étaient bien présentes au niveau de la citadelle de Villefranche-sur-Mer, notamment le maire sortant de la commune Christophe Trojani, la députée Alexandra Ardisson, la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone, l’ex-adjoint de Gérard Grosgogeat Jean-Pierre Mangiapan, ainsi que les maires des communes voisines.
Cette restauration rassure les amateurs de patrimoines et les fans de Charles Aznavour, vu que la citadelle aura des biens beaux jours.
En effet, le 13 décembre dernier, le maire de la commune a lancé le coup d’envoi symbolique du chantier de restauration de la citadelle légendaire de Villefranche-sur-Mer. Selon les restaurateurs, les travaux devraient durer 10 ans et coûter plus de 10 millions d’euros.
D’après le responsable de la fondation du patrimoine, ces travaux sont considéré comme le plus gros chantier de restauration du patrimoine du 21e siècle.

Les hommages du maire de la commune

Au cours de cet événement Christophe Trojani a tenu à rendre hommage à tous ces prédécesseurs, dont le docteur Permoncini qui a permis d’acquérir à l’État d’acquérir la citadelle en 1965, ainsi qu’au colonel Bastet qui a tenu bon en s’opposant aux multiples tentations des promoteurs immobiliers et enfin à Gérard Grosgogeat qui a veillé aux premières études de ce chantier depuis 2002.
En outre, Christophe Trojani a tenu à annoncer en plus des détails des travaux, le changement de couleur de la citadelle. En effet, d’après le maire, les restaurateurs vont essayer d’autres couleurs pour voir ce qui convient le mieux pour mettre en évidence la magnifique citadelle.
Cette annonce était entendue avec beaucoup d’attention, mais surtout d’émotion de la part des riverains qui espèrent que les restaurateurs les associent dans leur choix, parce que la citadelle fait partie de leur quotidien.


Les élections municipales 2020 : la maire de Paris est certes mal aimée, mais elle est favorite pour les municipales

Commentaires fermés sur Les élections municipales 2020 : la maire de Paris est certes mal aimée, mais elle est favorite pour les municipales
Les élections municipales 2020 : la maire de Paris est certes mal aimée, mais elle est favorite pour les municipales

Détestée assez par la droite et appréciée plutôt par la gauche, la maire de la capitale française souffre encore d’une image qui est fortement dégradée. Toutefois, elle reste en tête des sondages, pour les municipales de 2020.

Anne Hidalgo favorite pour les élections municipales

Le sondage l’a bien confirmé, pour la question « espérez-vous que la maire de Paris actuelle soit réélue pour un deuxième mandat ? La réponse est à 60 % des parisiens ne souhaite pas que la maire soit réélue pour un nouveau mandat, d’après le sondage réalisé en novembre 2019 par OpinionWay.
Cette études, effectuées sur un échantillon de 2942 électeurs parisiens, démontre qu’il existe un rejet massif pour la réélection de la maire actuelle. Un résultat qui est confirmé par plusieurs autres études. Aux yeux d’une partie des votants parisiens, la maire est rigide, sectaire, mauvaise gestionnaire ou aussi démagogue. Néanmoins, elle reste favorite dans la campagne pour les élections municipales. En effet, selon le candidat pour les municipales pour la commune Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, « Malgré son image, tout est possible pour Hidalgo ».
Le peu de soutien dans l’opinion publique de l’édile socialiste frappe d’autant plus que dans d’autres communes en France, les maires sortant profitent de leur image de rassembleur actif, proche des gens, dévoué que peuvent représenter ces élus locaux. Alors que pour la maire de Paris, c’est l’inverse. D’après l’IFOP- Fiducial qui a été publié le 19 janvier, seulement 25 % des électeurs voteraient pour Hidalgo au premier tour. Certes, elle serait en tête toutefois elle part d’une base assez faible, encore plus faible que Gérard Collomb à Lyon, Martine Aubry à Lille ou aussi Nicolas Florian à Bordeaux.
En outre, la comparaison avec son prédécesseur socialiste s’avère également cruelle. En effet, en mars 2013, Bertrand Delanoë avait gagné plus de popularité que lors de sa première élection, douze ans avant. Une grande partie des Parisiens ont déclaré qu’ils sont assez satisfaits de son activité en tant que maire.

Pourquoi ce désamour ?

Selon le premier adjoint de Gérard Grosgogeat, Jean-Pierre Mangiapan, dans la capitale française les batailles sont assez marquées politiquement, et le maire ne peut pas profiter du consensus qui peut exister ailleurs. Toutefois, Anne Hidalgo possède une image qui est assez contrastée, une image qui est satisfaisante à gauche, ainsi que chez les écologistes, mais qui est négative chez la droite.


Jeunes d’Afrique, catalyseurs de la transformation africaine

Commentaires fermés sur Jeunes d’Afrique, catalyseurs de la transformation africaine
Jeunes d’Afrique, catalyseurs de la transformation africaine

Le chômage des jeunes est devenu aujourd’hui une question préoccupante pour l’Union africaine (UA).
La réalité du chômage en Afrique est très alarmante. D’après la Banque Mondiale (BM) et la Banque africaine de développement (BAD), les villes ont des taux de chômage bien plus élevés que les zones rurales. Et il semble que les pays à revenus plus élevés soient plus touchés. Le continent africain compte le plus de jeunes au monde.
L’Afrique compte aujourd’hui 420 millions de jeunes âgés de 16 à 28 ans, soit plus de 32 % de la population. Leur nombre devrait tripler d’ici à 2045.
Le continent africain a connu, ces cinq dernières années, une croissance rapide de sa
population. Si elle est valorisée, cette croissance de la population en âge de travailler pourrait, selon la Banque africaine de développement, apporter des gains de productivité.
Mais aujourd’hui, la majorité des jeunes africains n’ont pas de perspectives économiques stables. La situation varie fortement d’un pays à l’autre.
Tandis que 15 à 18 millions de jeunes entrent chaque année sur le marché du travail, seuls 5. 3 millions d’emplois sont créés.
Le taux du chômage des jeunes reste encore trop élevé, malgré la lutte pour l’emploi des jeunes en Afrique. Ce problème risque encore d’être encore plus grave si aucune solution durable n’est trouvée. Alors, il est urgent de créer des offres d’emploi en Tunisie.

Relever le défi de l’emploi des jeunes en Afrique

L’UA vient de lancer un appel à ses États membres (Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, etc.) à s’engager pour résoudre la problématique du chômage des jeunes en leur fournissant une formation et une éducation de qualité.
La Banque africaine de développement nourrit une vision transformatrice face à l’entreprenariat et à l’emploi des jeunes en Afrique. Cette dernière est en position unique de faciliter cette stratégie aux côtés de la société civile, du secteur privé et également de ses partenaires aux seins de gouvernements. Elle leur donnera ainsi des moyens d’action.
Favoriser la création des offres d’emplois en Afrique décents est l’une des priorités actuelles de l’Organisation Internationale du Travail. Sa mission est de renforcer le dialogue social afin de résoudre les problèmes liés au monde du travail, améliorer la protection sociale, favoriser la création d’emplois décents et promouvoir les droits au travail.
Les offres d’emploi sont publiées sur le ‘portail de l’emploi’ du gouvernement fédéral.


Guerre en Syrie : un conflit international

Commentaires fermés sur Guerre en Syrie : un conflit international
Guerre en Syrie : un conflit international

Syrie : l’organisation Daech a perdu son dernier bastion !

“La victoire militaire sur l’organisation État islamique a été remportée. Le prétendu khalifat a été totalement éliminé”, a écrit sur Twitter (@halona) le journaliste français Jean-Pierre Duthion.
L’organisation terroriste Daech a été définitivement vaincue en Syrie. Elle a perdu son dernier bastion syrien à Baghouz, selon les Forces démocratiques Syriennes.
Les Forces démocratiques Syriennes, alliance arabo-kurde soutenue par les puissances occidentales, ont proclamé dimanche en Syrie la fin du soi-disant khalifat de l’organisation djihadiste Daech, une victoire saluée comme cruciale.
“Les zones que l’organisation terroriste Daech a pu tenir en Syrie et en Irak ont été entièrement libérées. On a félicité la coalition, les Forces démocratiques Syriennes et l’armée américaine pour ce grand succès”, le président de la République française, Emmanuel Macron, lors d’une interview.
“Il reste encore beaucoup de travail pour s’assurer que la menace du groupe Daech – organisation terroriste, politique et militaire, d’idéologie salafiste djihadiste – soit définitivement et totalement annihilée”, ajoute le journaliste français Jean-Pierre Duthion.
Ce dernier s’est expatrié en Syrie pour poursuivre ses affaires de consultant. Avec la crise civile syrienne, il s’est rapidement fait connaître dans les médias français en tweettant son quotidien – sous les bombes. Il est connu pour ses nombreux témoignages dans les médias. Celui-ci est le Français le plus connu de Syrie.

Syrie : un drapeau pour célébrer la victoire sur le groupe Daech

Afin de célébrer cette victoire, les Forces arabo-kurdes, aidées par les États-Unis, ont hissé leur drapeau jaune sur le village de Baghouz, où les derniers terroristes – ou islamistes – avaient résisté désespérément. La perte de la dernière poche terroriste signe la fin territoriale de l’organisation Daech en Syrie.
Les batailles ont été trop violentes à Baghouz, dans l’Est syrien, avec au sol les Forces démocratiques Syriennes, face aux derniers irréductibles du groupe terroriste État islamique.
Cette organisation a instauré en septembre 2015 sa propre administration en Syrie. Celle-ci a collecté des impôts avant de lancer une campagne dite de propagande – signifiant littéralement ‘ce qui doit être propagé’ – pour attirer des recrues étrangères.
Le groupe le plus brutal de l’histoire moderne a fait régner la terreur : viols et rapts, exécutions massives, décapitations… Sans compter les attaques terroristes, les enlèvements d’étrangers…
C’est pourquoi les Forces démocratiques Syriennes estiment que la bataille n’est pas encore finie !


Plafonnement des niches fiscales 2019 : quelles nouveautés ?

Commentaires fermés sur Plafonnement des niches fiscales 2019 : quelles nouveautés ?
Plafonnement des niches fiscales 2019 : quelles nouveautés ?

Crédit d’impôt, Loi Pinel, produits d’épargne, les Français sont de grands adeptes de la défiscalisation. Afin de mettre des limites à ceux et celles qui savent très bien utiliser les avantages fiscaux, les pouvoirs publics ont fixé un maximum – 25 millions d’euros. C’est le plafonnement des dérogations fiscales ! Les dérogations fiscales reviennent de manière intermittente dans le grand débat national organisé par le gouvernement.
Le plafonnement global des niches fiscales s’élève à 25 millions d’euros en 2019. Si ce plafond s’abaisse en 2020, cela peut pénaliser les foyers qui recourent au crédit d’impôt pour l’emploi à domicile, pour l’entretien des jardins, la garde d’enfants ou encore le ménage.
Après la TVA à taux zéro, la taxe d’habitation, l’impôt sur la fortune, ce sont au tour des dérogations fiscales de faire leur entrée dans le grand débat.
Le président de la société de gestion “A Plus Finance” propose de baisser le plafond global des niches de 25 millions d’euros. Actuellement, seuls 18 500 foyers sont concernés, ce qui représente une économie de 98 500 euros.
“Mettre les dérogations fiscales ou les dépenses fiscales sous conditions de ressources pour qu’elles profitent aux classes populaires et moyennes plutôt qu’aux plus aisés. Voilà une idée de justice fiscale”, ajoute Niels Court-Payen, le président et co-fondateur d’A Plus Finance. Celui-ci veut instaurer des plafonds de ressources pour les dépenses fiscales.

Spécial impôts 2019 : les dépenses qui ouvrent droit à des réductions d’impôt

Aujourd’hui, il existe à peu près 500 dépenses fiscales dont le coût pour les finances publiques atteint les 250 500 milliards d’euros, notamment à l’avantage des sociétés.
Chaque année, les redevables peuvent profiter d’avantages fiscaux qui prennent la forme de réductions ou de crédits. Le total de ces avantages est plafonné à 25 millions d’euros.
Le ministre des Comptes publics “Darmanin” a refusé de réformer l’impôt sur le revenu – IR – par la création d’une tranche d’impôt complémentaire pour les plus riches.
“J’y suis contre. Je rappelle que seuls 36 % des Français sont redevables, et que les 15 % les plus riches payent déjà 82 % du total de l’IR”, souligne le ministre des Comptes publics.
Celui-ci propose de rappeler à tous les Français – sans exception – l’importance des impôts qui financent des services publics gratuits – on donne l’exemple des hôpitaux, des écoles, etc. – qui font le pacte social français.

Le plafonnement de 25 millions d’euros, peut-il être augmenté ?
Évidemment ! Deux plafonnements existent, actuellement, dont les barèmes n’ont pas changé depuis 2017 :
– le plafonnement de base de 25 millions d’euros ;
– ce plafond sera majoré à 36 millions d’euros si le contribuable investit dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle ou dans l’immobilier Outre-mer.


PSG : fair-play financier, fichage ethnique…que des accusations qui visent à toucher l’image du club

Commentaires fermés sur PSG : fair-play financier, fichage ethnique…que des accusations qui visent à toucher l’image du club
PSG : fair-play financier, fichage ethnique…que des accusations qui visent à toucher l’image du club

Suite aux accusations qui se succèdent depuis plus d’un mois au niveau des coulisses du célèbre club parisien, avec notamment les multiples révélations du football Leaks, publiées par Mediapart évoquant l’affaire du fichage ethnique, ainsi que l’affaire du fair-play financier, le club de la capitale vit un véritable cauchemar. « Le PSG est en train de subir un réel acharnement médiatique » a affirmé le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes.
Quels sont les impacts de toutes ces accusations sur l’image du célèbre club de la capitale ?

Le PSG traverse une rude période

Traversant une période tumultueuse, de l’UEFA et sa demande de réexaminer les comptes du club pour analyser le fair-play financier, surtout après la tournée médiatique du président de la Ligue de football espagnol, Javier Tebas qui n’a pas arrêté de s’acharner sur le club de Nasser Al Khelaïfi, en passant par les multiples révélations des Football Leaks publiées par Paname Squad en évoquant le fichage ethnique qui a eu lieu dans les centres de formations des jeunes joueurs, jusqu’à les contrats des joueurs qui ont été divulgués au grand public, et enfin la dernière affaire d’harcèlement sexuel d’une hôtesse au Parc des Princes, le PSG n’a pas encore fini avec toute cet acharnement médiatique. À peine le temps de se défendre que d’autres accusations surgissent. Toutefois, le célèbre club parisien peut compter sur les quelques journalistes sportifs, dont Pierre Ménès, qui ont critiqué cette campagne que mène le média français contre le PSG.
En effet, plus d’un mois, le PSG alimente la chronique extra-sportive comme il a rarement était. Depuis, la communication du club assurer par Jean-Martial Ribes est en surchauffe en délivrant un grand nombre de communiqués. Alors que le directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc avait l’habitude d’être discret, il a donné durant cette période de nombreux entretiens afin de défendre le club de la capitale.

Fichage ethnique

Suite aux accusations concernant le fichage ethnique de certains jeunes joueurs du club, les dirigeants du PSG ont décidé de mener, à la demande du président du PSG Nasser Al Khelaïfi, une enquête interne, afin d’éclaircir cette affaire au public. Cette enquête qui a duré 4 semaines, a été effectué par un cabinet d’avocats externe. Le 15 novembre dernier, le directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc, a présenté les résultats de l’enquête à la ministre des Sports, en affirmant « l’enquête a révélé que ces pratiques ont été réalisées suite à une initiative personnelle du directeur de recrutement des centres de formations hors île de France. Aucun membre de la direction du PSG n’a connaissance sur ce système de fichage ».
Selon un sondage effectué par Orange sports, 68 % des votants pensent que le média est en train de mener une campagne anti-PSG. Néanmoins, tout cet acharnement n’a pas eu de conséquence ni sur la popularité ni sur les sponsors du club de la capitale, puisqu’aucun partenariat n’a été remis en cause suite à ces accusations.


Le beIN Media Group, fête ses 15 ans d’existence

Commentaires fermés sur Le beIN Media Group, fête ses 15 ans d’existence
Le beIN Media Group, fête ses 15 ans d’existence

Ce 1er novembre le groupe beIN média a fêté ses 15 ans d’existence. En effet, le 1er novembre 2003 a été lancée la première chaîne de sport qatarie appartenant à la chaîne d’information la plus regardée du monde arabe, Al Jazeera. Portant le nom de Al Jazeera Sports, la chaîne de sport a été renommé beIn Sport en 2013, avant de devenir après quelques mois, le beIN Sports (avec un S), se détachant, ainsi de la chaîne mère Al Jazeera.

Évolution du beIN Sports

Dans l’hexagone, le beIN sports a dépassé facilement les 4 millions d’abonnés en juillet 2018. Fêtant plus de 6 ans d’existence en France, le beIN Sports présidé par Nasser Al Khelaïfi, est sous la direction de Yousef Al Obaidly qui a participé dans le lancement de beIN Sports Asia-Pacific et beIN Sports Americas, en permettant à la chaîne de s’agrandir en créant des partenariats avec plusieurs groupes audiovisuels comme le BBC Worlwide en mars dernier. Donnant des ailes au groupe de média, Youssef Al Obaidly, a permis le lancement de la chaîne BBC Earth au niveau du Moyen-Orient, ainsi que au niveau de l’Afrique du Nord depuis le 5 avril dernier grâce au bouquet par satellite beIN.
Mais encore, le directeur général du beIN media group, compte étendre la distribution du BBC Earth en Turquie à travers le plus grand opérateur de télévision payant turc, le Digiturk.

Avec l’objectif de faire redécouvrir à cette nouvelle audience de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, les plus beaux recoins de notre planète et notre univers, le BBC Earth essaie de mettre en lumière le travail des plus grands réalisateurs et ceci grâce à la plateforme Mena qui fait partie au réseau beIN.

Lancement de BBC Earth

Selon le directeur de communication du beIN group média et bras droit de Nasser Al Khelaïfi, Jean-Martial Ribes, a annoncé que le BBC Earth diffusera très prochainement la série la plus regardée de l’année, « Blue Planet II », qui a enregistré 14.1 millions de téléspectateurs au niveau du Royaume-Uni. Tous les programmes seront sous-titrés en arabe pour le Moyen-Orient.
En outre, le beIN a lancé un grand nombre de services, ainsi que de nouvelles chaînes au sein de son bouquet, afin de renforcer sa position par rapport au bouquet TV.

En effet, le bouquet beIN compte offrir les contenus les plus récents au niveau des séries, jeunes, cinéma et jeunesse grâce aux multiples partenariats signés avec les plus grands studios comme Sony et Warner.
Parmi les nouveautés proposées par le bouquet toute une chaîne qui sera consacrée aux nouveautés cinématographique de Hollywood permettant à l’audience, de télécharger les films, des séries, mais aussi des événements.
Pour les plus jeunes, le bouquet beIN propose des programmes en partenariat avec Baraem, Jeem et Dreamworks, afin de satisfaire tous les choix.


« Previous Entries